• insouciante enfance

    Parfois boudeuses, capricieuses, odieuses et hautaines.
    Elles se pâment devant les femmes pour éxhiber leur peau parfaite, lisse et fraîche.
    Leur corps  dénué de défaut ne possède pas encore les formes féminines.
    Les fesses rebondies mais leur absence de poitrine rappelle qu'elles sont encore des gamines.
    Elles fument pour se donner un genre.
    Elles rient fort  et mal à propos, avec pour évidence qu'elles seront toujours belles.
    Elles s'inventent un futur qui les propulsera star.
     Mais les starlettes ont la vie dure quand les années passent et que le temps tisse sa toile.
    Les cernes se creusent, les premières rides se font cruelles, mais la vie est encore belle.
     
    Puis une décennie de plus et les voilà comme toutes ces vieilles quarantenaires qui les faisaient tant rire. 
     Le tabac s'est incrusté dans les pores de leurs peaux devenues grises . 
    Leur indolence a fini par laisser son emprunte sur leurs corps  amollis.
    Leur gourmandise s'est invitée pour y laisser sa grasse(i)euse mélopée sur leurs hanches capitonnées.

    La jeunesse n'est pas éternelle, mais la beauté  est comme une rose: elle se cultive avec  indulgence, patience, amour et respect.  

    Maintenant elles regardent les mini femmes avec  envie et jalousie, et sont à la recherche du regard des hommes  aussi furtif soit-il.  
    Elles  crient à l'injustice. Elles accusent leurs parents de leur avoir refilé leurs gênes déficients .
     
    toujours boudeuses, capricieuses, odieuses et hautaines.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :